page loader

La digitalisation de la radio l'oblige à se réinventer

Publié le 03-01-2022 par Kim Beyns - CEO NGroup - 5 min de lecture

radios image stock © CANVA PRO

La radio a toujours été un média accessible à toutes et tous

Depuis plus de 100 ans, le transistor radio est resté celui de papa : un appareil avec un bouton on/off, qui faisait bien souvent également office de bouton de volume et un deuxième pour changer de fréquence. Il ne fallait pas être ingénieur pour s’en servir. La radio a toujours été un média accessible à toutes et tous.

Pourtant, alors que le secteur audiovisuel s’est digitalisé dans les années 2000, la radio est restée à la traine. La numérisation se faisait certes dans les studios, de plus en plus modernes et informatisés, mais la distribution, la réception et donc l’offre restaient toujours analogiques. Un comble !

Si on peut faire l’impasse sur la technologie DAB qui est timidement apparue dans la seconde partie des 90’s, on ne peut ignorer l’avènement des webradios et de l‘écoute en ligne dans les années 2000 et le lancement tant attendu de la technologie DAB+ en Belgique en novembre 2019.

Et les habitudes évoluent soudainement rapidement. Ainsi, l’écoute de la radio analogique en FM est passée de 69% en 2017 à 41.2% en 2021. Cette perte de 27.8 est compensée presque entièrement par une écoute digitale : 9.5% des auditeurs écoutent la radio via le DAB+, 11.9% en ligne via un site web ou une application et 7.5% via un canal télévisé (source : IP Audio Observer 2021).

Face à cette évolution rapide, nos métiers ont dû se réinventer : des concepts comme l’UX ou l’ergonomie d’un récepteur radio ne faisaient auparavant pas partie de nos préoccupations. A présent, nous devons développer des applications et des players digitaux performants avec des fonctionnalités attendues comme l’audiocast ou l’affichage des morceaux joués. Nous devons également tenir compte de l’IOT (Internet of Things) et veiller à ce que la radio soit présente partout, dans votre vélo connecté, votre montre fitness et pourquoi pas sur votre réfrigérateur.

Promouvoir la radio numérique en Belgique fait désormais partie de nos priorités. Nous y travaillons en coopétition avec l’ensemble des éditeurs radiophoniques belges, privés et publics. L’initiative Radioplayer.be est une des initiatives majeures lancées ces dernières années et la promotion du DAB+ en est une autre.

Enfin, d’un point de vue commercial, l’audio digital (OLA) est un modèle de revenu en forte croissance en 2021 et la radio est dans ce cadre un acteur incontournable. Là aussi, nous avons dû nous mettre à niveau pour pouvoir maitriser cette nouvelle manière de commercialiser notre média.

Face à tous ces constats, une chose est certaine : la radio subit une belle mise-à-jour dans un monde résolument digital et cela nécessite et nécessitera encore une évolution de nos métiers.

Nos autres billets d'humeur